Nos conseils pour l'essai du véhicule

Vous avez pris la décision de vendre votre voiture. Après avoir publié votre annonce, vous avez défini le prix de vente de votre voiture, une personne a été séduite par les photos et veut devenir le futur acquéreur de votre véhicule. Mais, bien évidemment, avant de racheter définitivement votre véhicule, votre futur acquéreur va demander à l’essayer. Voici donc quelques conseils.

Laisser conduire son véhicule à une tiers personne qu’on ne connaît pas est toujours délicat et source de questionnement. Pourtant, ce passage est obligatoire pour bien vendre votre voiture. Autant bien savoir s’y prendre.


Les précautions à prendre pour l'essai d'une voiture

Il n’est pas nécessaire de se méfier de tout le monde, mais malheureusement certaines personnes sont peu honnêtes. Pour éviter les tracas, prenez quelques précautions.

Le client de votre voiture doit rester prudent

Au moment de l’essai, la voiture doit toujours être à votre nom. Vérifiez également auprès de votre assurance que vous êtes assuré pour l’essai.

Le conducteur doit être en règle

Même si le futur acquéreur est à la recherche d’une voiture, rien ne vous affirme qu’il soit en règle. Pour éviter les problèmes liés à cet essai, vérifiez :

  • sa pièce d’identité avec photo
  • que son permis de conduire soit en règle

La remise des clés

Ne prêtez les clés de votre voiture qu’une fois installé près du conducteur. De la même façon, au retour de l’essai, restez dans la voiture, faites couper le contact et reprenez vos clés.


Déroulement d'un essai pour le rachat de votre auto

Que le RDV soit à votre domicile ou à mi-chemin entre vous et l’acquéreur, au moment de l’essai, ne prenez pas le volant, même quelques minutes.

Avant de prendre place dans le véhicule

Avant que l’essai commence, demandez à l’acquéreur ses papiers d’identité ainsi que son permis de conduire pour vérifier qu’il soit en règle pour conduire une voiture.

Conseil : certains vendeurs n’osent pas demander ces pièces sous prétexte de faire fuir le futur acquéreur. Pourtant, toute personne sérieuse verra ça comme un gage de professionnalisme.


Le type de conduite de l'acquéreur potentiel du véhicule

Le futur acquéreur n’a pas obligatoirement le même profil de conduite que vous

C’est pourquoi il faut le laisser prendre le volant en premier. Un acquéreur peut être mal à l’aise ou surpris par votre façon de conduire et donc influencer sa décision d’achat.

Exemple : si vous avez une conduite sportive, il aura du mal à se projeter avec votre voiture si sa conduite est, au contraire, très douce. Il doit se faire lui-même sa propre idée sur la conduite de la voiture.


Ne laissez rien paraître

À l’inverse, au moment de sa conduite, qu’elle vous plaise ou non, ne laissez rien paraître. Mettez-vous dans la tête que votre voiture n’est plus sur le point de vous appartenir. Par contre, si le futur acquéreur a une conduite qui ne respecte pas les règles de conduite, n’hésitez pas à lui faire remarquer.

Alternative à l’essai

Si vous êtes méfiant quant à laisser votre voiture entre les mains d’un tiers que vous ne connaissez pas, tentez la vente de votre auto à un professionnel, ça pourra vous rassurer. Pour tout savoir sur la préparation de son véhicule avant le jour de la vente, reportez-vous à nos conseils sur la présentation du véhicule à vendre.

2010-2019 © Copyright